GPS ou carte papier?

Quand j’étais jeune : ) en passant mon permis de conduire, j’ai toujours eu des problèmes avec les directions en réculant la voiture. La tête en arrière, je ne savais plus quel clignotant qu’il faut mettre, jusqu’au moment où l’enseignant a marqué sur le parbrise DROIT et GAUCHE pour m’éclaircir. Ridicule d’un côté, il est quand même vrai que nous, les femmes, nous avons du mal à vite indiquer les directions, surtout dans la situation de stresse. Vous pouvez demander : si nous ne savons pas où nous allons comment pouvons-nous conduire ? Ceci est une question. Nous sommes particulièrement stressées aussi s’il faut faire de la grande route. Et voilà notre sujet : que prenez-vous quand vous faites de grands trajets : le gps ou la carte papier ? Lequel est plus performant à votre avis ? Il y en a qui préférent de la tradition, la carte papier ne se trompe jamais. Vrai, mais à condition qu’on arrive à la lire correctement. Certaines disent qu’il faut absolument profiter des bonheurs du gps, car il indique la route en nous laissant conduire sans soucis de trouver (ou pas) la bonne route. D’autres sont particulièrement irritées quand la bonne femme (ou un jeune homme) parle tout le temps, en répétant ses « calculs en cours »

map

La carte papier a-t-elle dit son dernier mot face au gps ? Même si presque tous les téléphones dernière génération sont dotés de la navigation par satelite, à mon avis, la bonne vieille carte papier répond toujours à nos besoins et se montre complémentaire de ce support moderne. Est-elle une véritable réprésentante des supports historiques qui restent dans l’usage malgré une existance incontestable de nouvelles technologies ? D’après une étude japonaise (A comparison with maps and direct experience) qui démontre que le guidage par gps n’a pas été jugé le plus efficace, particulièrement pour les piétons. Par exemple, pour le même trajet, elle a montré que les utilisateurs de GPS parcouraient de plus longues distances et que les utilisateurs de cartes, plus lentement et avec plus d’hésitation. Conclusion ? La carte papier n’a pas dit son dernier mot ! Moi, une ennemie acharnée du gps, je vais essayer de vous trouver quelques incovénients de cette invention. D’abord, l’écran qui est trop petit, il n’est pas possible de voir la totalité du trajet planifié. Vous ne pouvez visualiser que le petit bout de votre voyage, parfois c’est irritant. Pour cette raison, à la limite, le gps est bon uniquement si vous voulez trouver vite une rue précise dans de grandes villes (Paris, Lyon, etc.). Deuxième chose la plus irritant possible : le cable qui se déconnecte, au lieu de vous indiquer la route, votre navigation n’arrête pas de vous afficher sa triste information : voulez-vous continuer sur la battie OUI ou NON. Ainsi, au lieu de se conduire sans streese, vous n’arrêtez pas de remettre votre cable correctement, jusqu’au moment ou vous cliquez sur NON pour continuer de rouler avec la carte papier… Oublions déjà cette voix qui m’énérve le plus dans toute cette affaire, « prenez la troisième à gauche », pendant qu’il y en a que deux à prendre, « dès que possible, faites demi-tour » surtout sur l’autoroute… La dernière chose : les mises à jour des cartes éléctroniques : il faut quand même savoir le faire. Moi, par exepmle, j’imagine que la majorité des femmes aussi, j’en ai aucune idée. Et alors, je ne fais pas. L’effet est immédiat : mon gps n’a jamais enregistré ni les nouvelles routes qui existent depuis peu de temps, ni les autoroutes en construction. Quel bonheur de rouler dans le vide au moins dans la téorie de ma machine, qui est sensée de me dire la direction !!! Et alors, vous en dites quoi ?

Comment choisir son produit de localisation en temps réel ?
La voiture n’est pas qu’un moyen de transport