De quoi dépend l’autonomie de la voiture écologique

eco-voiture
L’écologie nous oblige à faire des compromis, y compris des compromis liés à notre indépendance. Cela concerne également les voitures écologiques qui ont leur autonomie limitée. Mais on peut prolonger cette autonomie.

Ecologie, est -elle aussi facile à réaliser ?

Les constructeurs veulent nous persuader que leurs voitures électriques ne nous limitent pas, que nous pouvons être presque aussi libres quand en voyageant en voitures à l’essence ou au diesel. Ils nous montrent les résultats des leurs tests, ils nous montrent les chiffres. Mais est-ce que cela est pour nous convainquant ? Pour être sincère, je dois dire que tout cela ne me convainc pas.

Tous les tests qui sont effectués par les consctructeurs sont faits dans les condictions de labolatoire, on pense que personne n’en doute pas. Et alors pour atteindre, au moins pour s’approcher aux même résultats, il faut remplir quelques conditions qui ont l’influence sur la durée de l’autonomie des voitures électriques. Tout d’abord, c’est la façon de conduite. Si vous aimez conduire d’une façon agressive et non pas comme votre grand-père, vous diminuez significativement l’autonomie de votre voiture écologique (et vous pouvez la diminuer même en 10%, ce n’est pas sans importance). C’est la raison pour laquelle les constructeurs suggèrent le style « écologique » de conduite ; ils savent très bien que grâce à cela leurs voitures possèdent plus grande autonomie. Une autre chose c’est la vitesse avec laquelle vous roulez. Il est donc évident que plus vite vous roulez, plus vite vous diminuez l’autonomie de votre voiture. Mais qui aime rouler en ne pas dépassant 70 km/h ? Moi, certainement pas. Il est donc mieux d’éviter les autoroutes pour ne pas devoir rouler trop vite. Pour moi, c’est inacceptable. Mais si vous faites des petits trajets dans la circulation citadine, peut-être cela ne vous dérange pas ?

Un élément suivant, ou bien des éléments qui diminuent l’autonomie de la voiture électrique, ce sont tous les élément dits « de confort » tels que la climatisation ou le chauffage. À vrai dire, pour moi ce ne sont pas du tout des élements de confort, de nos jours. Aujourd’hui on ne vend presque pas des voitures sans la clim. Et acheter la voiture qui en a mais se demander à chaque fois quand on veut l’utiliser si on peut le faire… Non, c’est pour moi une chose totalement abstraite. J’ai assez de stress dans ma vie pour pouvoir me strésser encore d’une autre chose. Non, merci. Il ne faut pas oublier que le froid ne sert pas bien non plus à l’autonomie de la voiture, aussi comme le temps pour les batteries. Comme dans le cas de toutes les batteries (par exemple de nos portables), leur autonomie chute avec le temps. Il faut donc être prêt à une perte de l’autonomie avec le temps.

Comme vous voyez, il y a beaucoup d’inconvénients des voitures électriques (de plus, il ne faut pas oublier qu’elles sont très chères). Mais l’écologie n’était jamais facile ni pas chère ; peut-être nous pouvons nous y habituer ?

La voiture n’est pas qu’un moyen de transport
Problème : ma voiture sent mauvais