D’où viennent les embouteillages

embouteillages

Un des plus grands problèmes des grandes villes, ce sont des embouteillages. C’est un cauchemar de chaque conducteur de la voiture qui veux profiter de son vehicule dans sa vie quotidienne, sans être énormement énervé. Malheuresement, en habitant dans une grande ville, ce n’est pas possible.

À vrai dire, de plus en plus souvent, ce n’est pas seulement un problème des grandes villes, mais aussi de celles un peu plus petites. Certainement c’est parce qu’il y a trop de vehicules par rapport au nombre des routes où on peut rouler. Mais ce n’est pas une seule raison de cet état des choses. D’après moi, ce sont des conducteurs eux-mêmes qui en sont resnponsables. Ils ne savent pas conduire dans la foule des voitures et, comme toujours, ils ne pensent qu’à eux-mêmes.

Pour eux, le plus important c’est qu’ils arrivent à temps au feu vert (si les autres membres du traffic arrivent à temps, ce n’est pas du tout important), peu importe s’ils bloquent une autre voie, tournant à gauche ou à droite où il y a un feu vert… Non, une personne la plus importante c’est moi, moi, moi et personne d ‘autre que moi ! Ça, c’est une devise de la plupart des conducteurs…

trafficjam
Je me demande pourquoi les gens ne pensent qu’à eux-mêmes. Et pourquoi ils génèrent  des embouteillages en oubliant des autres conducteurs ? Un comportement le plus fréquent à apercevoir c’est la façon de démarrer quand ils voient le feu vert. En attendant devant le carrefour, ils sont totalement décentrés et quand le feu vert s’allume, ils cherchent un levier de vitesse et une pédale de débrayage et puis ils passent la première vitesse. Quand le premier conducteur a démarré, le deuxième aperçoit ce fait et il recommence la même chose qu’a fait le premier : il cherche un levier de vitesse et une pédale de débrayage et puis il passe la première. Le conducteur qui est après lui fait bien sûr exactement la même chose. Et grâce à cela, de cette façon seulement sept ou huit voitures passent par le carrefour au lieu de, disons, dix vehicules au minimum. De plus, ceux qui voient qu’ils n’arrivent pas à quitter le carrefour parce que le feu vert va s’allumer pour une autre direction, ils n’attendent pas leur tour, non. Ils vont au centre du carrefour et le bloquent complétement. À quoi bon, je me demande ? Cette question reste pour moi sans réponse parce que ce comportement est pour moi totalement incomprehensible.

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais d’après moi, si les conducteurs changeaient leurs attitudes envers d’autres membres du traffic routier, les embouteillages diminuerez. J’ai écrit exprès : diminuer et non disparaître parce que je suis consciente que les embouteillages sont également causés par le nombre insuffisant des routes où on est obligé de rouler. Mais le comportement des conducteurs joue un très grand rôle dans la formation des embouteillages. Tout le monde les hait alors pourquoi on ne veut pas les diminuer ?

La voiture n’est pas qu’un moyen de transport
Problème : ma voiture sent mauvais